Carré Carré Carré Carré Carré Carré Carré Carré
Carré Carré Carré Carré Carré Carré
Carré Carré Carré Carré Carré Carré
Carré Carré Carré Carré Carré Carré Carré
Carré Carré Carré Carré Carré
Carré Carré Carré Carré
Carré Carré Carré Carré Carré

Thèmes des débats du premier jour de la conférence

Thèmes des débats du premier jour de la conférence
izaslanik predsjednika Vlade Republike Hrvatske i ministar vanjskih i europskih poslova Gordan Grlić Radman
Le premier ministre de la République de Croatie et ministre des affaires étrangères et européennes, M. Gordan Grlić Radman

La première session a été consacrée aux défis mondiaux qu’il faut relever afin que l'Europe soit résiliente et influente. L'envoyé du premier ministre de la République de Croatie et ministre des affaires étrangères et européennes, M. Gordan Grlić Radman, était le premier à aborder le sujet.

Au début de son discours, le ministre Grlić Radman a présenté les priorités de la présidence croate du Conseil de l'UE, puis a souligné qu'avec une politique étrangère et de sécurité commune et une politique économique proactives, l'Union européenne peut devenir plus visible et influente sur la scène mondiale. Parlant de la politique d'élargissement, le ministre a annoncé que le sommet UE-Balkans occidentaux se tiendra à Zagreb en mai 2020 et a appelé les États membres à entamer des pourparlers avec l'Albanie et la Macédoine du Nord sur leur adhésion.

Au cours du débat, les parlementaires ont abordé de nombreuses questions difficiles dans le domaine de la politique étrangère de l'UE, comme la future coopération avec le Royaume-Uni, la politique étrangère de l'UE en Afrique et les relations avec la Russie et la Chine. En ce qui concerne le problème actuel de la protection des frontières extérieures, les parlementaires italiens ont appelé les participants et les institutions à la solidarité pour trouver une solution aux questions de migration et de protection des frontières de l'UE.

Les participants au débat se sont accordés sur l'importance de la politique étrangère et de sécurité commune en tant que moyen de relever les défis d'un contexte mondial complexe et imprévisible. Certains parlementaires prétendaient qu’il fallait comprendre les États membres qui créent leurs propres politiques migratoires, tandis que d'autres affirmaient qu’il n’y avait pas d’alternative à une politique migratoire commune. Il a été souligné que les États membres devraient s'engager conjointement à faire face à toutes les menaces aux frontières extérieures de l'Union.

La deuxième session s'est focalisée sur une perspective crédible pour les pays des Balkans occidentaux.

Le député européen M. Tonino Picula a souligné l'importance de l'élargissement en tant que processus mutuellement bénéfique tant pour les pays candidats que pour l'Union européenne. Il a souligné la nécessité d'une application cohérente des règles et des critères fixés par l'Union européenne, et a noté que la mise en œuvre d’une nouvelle méthodologie améliorée de la Commission en matière d'élargissement contribuerait à atteindre le but final d'une adhésion à part entière à l'Union européenne. La démocratie et l'État de droit devraient être une priorité pour le processus d'élargissement, et les pays candidats devraient être évalués sur la base de leurs mérites individuels. Il a évoqué la dimension financière d'une politique d'élargissement crédible et a souligné l'importance de maintenir le niveau de financement approprié pour l'instrument d'aide de préadhésion – IAP III.

La députée européenne Mme Željana Zovko a souligné l'importance du sommet de Zagreb qui devrait donner une puissante impulsion au processus d'élargissement, et a réitéré la nécessité d'une action commune des États membres à l'égard des Balkans occidentaux. Elle a également souligné que l'élargissement contribuerait au maintien de la paix et de la stabilité dans la région. Elle a appelé à l'ouverture de négociations avec l'Albanie et la Macédoine du Nord.

La directrice pour les Balkans occidentaux à la direction générale de la Commission européenne chargée de la politique de voisinage et des négociations d'élargissement (DG NEAR), Mme Genoveva Ruiz Calavera, a présenté les principaux points du communiqué de la Commission sur une perspective européenne crédible pour les Balkans occidentaux, qui vise à insuffler un nouvel élan à l'ensemble du processus d'adhésion, à renforcer la crédibilité et la confiance des deux parties, et à obtenir de meilleurs résultats.

Au cours de la discussion, les participants à la conférence ont exprimé leur soutien à l'ouverture des négociations d'adhésion avec l'Albanie et la Macédoine du Nord, et ont souligné que tout retard supplémentaire à l'ouverture des négociations compromettrait le processus global de réforme dans ces deux pays.

Photos et vidéos
Voir la galerie de photos Voir les archives vidéos
Toutes les nouvelles